www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Lozère

Vous êtes actuellement : Actions  / Grève du 26 janvier 2021 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 janvier 2021

Les raisons de faire grève le 26 janvier

Pendant que les personnels des écoles s’épuisent à poursuivre la classe malgré les consignes sanitaires inapplicables, munis de masques en tissu et d’un peu de rubalise, le ministre ne ménage pas ses efforts pour accélérer la destruction de l’école française.

Contractuel·les : une réponse précaire.En opérant le recrutement de quelques 6 000 contractuel·les dans le 1er degré, Jean-Michel BLANQUER fait le choix de la précarité. Pour répondre aux problèmes récurrents de remplacement (qui existaient déjà largement avant la pandémie de COVID-19), il choisit de recruter des personnels en CDD, non-formé·es, non-accompagné·es (sinon par leurs collègues sur le terrain) et sous-payé·es.

Maternelle : destruction en marche.Une demande au Conseil Supérieur des Programme d’élaborer de nouveaux programmes pour la maternelle, recentrés sur de prétendus "fondamentaux" et niant l’apprendre ensemble et la particularité du jeune enfant. Le langage est réduit à la langue dans des répétitions de mots de vocabulaire et de phonèmes, la construction du nombre est confondue avec le simple côté cardinal. Quant au corps, à la construction sociale, aux arts et aux sciences, ils sont tout simplement oubliés ! La singularité de cette école première est remise en cause pour en faire une simple préparation aux tests d’entrée au CP avec la mise en place d’évaluations nationales de la petite à la grande section. Le risque est pris de tenter des dépistages et des mises en concurrences précoces. La note ministérielle comporte 50 pages d’une violence insupportable pour celles et ceux qui œuvrent dans leurs pratiques quotidiennes à éveiller la curiosité et à construire des savoirs émancipateurs avec leurs jeunes élèves.

Mort annoncée des REP.Une expérimentation de « délabellisation » de REP dans certaines académies, destinée à être généralisée ensuite, remettant en cause la notion de réseau et de continuum de soutien aux apprentissages sur des territoires donnés. En attribuant des moyens à certains établissements à partir d’un projet, l’accompagnement de la difficulté scolaire devient précaire et mis en concurrence.

Direction d’école : le bal des hypocrites.Les annonces concernant la direction d’école sont tout aussi affligeantes : elles semblent directement tirées d’un manuel de management tant elles s’évertuent à diviser les professionnels en donnant un peu à une minorité et trop peu au reste… 62% des plus de 44 000 écoles de France n’obtiennent strictement aucun temps supplémentaire ! Les groupes de travail se multiplient aux échelons national et départemental alors que les doléances des directrices et directeurs sont connues de longue date : du temps, une meilleure rémunération et un allègement des tâches. Le ministre voudrait faire naître une demande de statut spécifique pour les directrices en faisant traîner une situation délétère qu’il ne s’y prendrait pas autrement !

Rémunération : l’humiliation continue.Enfin, JM Blanquer feint de reconnaître que les enseignant·es sont mal rémunéré·es. Alors, il consent une revalorisation « historique » de 12,50€ excluant 1/3 de la profession et met en œuvre un Grenelle de l’Education où se croisent des DRH de grands groupes privés, des sportifs, des « spécialistes » des neurosciences, mais quasiment pas d’enseignant·es…Quelle humiliation !

NE SOYONS PAS DUPES, NI SOUMIS·ES ! Cette politique vise à détruire le service public d’éducation et à précariser ses personnels ! Toutes et tous ensemble, massivement, réclamons un plan d’urgence pour l’école !

C’est pourquoi le SNUipp-FSU lance une campagne nationale pour exiger un plan d’urgence pour l’école autour de trois thématiques : moyens, métier, salaire.

GRÈVE MAJORITAIRE LE 26 JANVIER 2021 !

JPEG - 80.3 ko
URGENCE-SP-EDUC_presentation_FSC-cb1a0

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp Lozère Espace Jean Jaurès 48000 MENDE Tel : 04 66 49 15 90 Courriel : snu48@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Lozère, tous droits réservés.