www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Lozère

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 novembre 2020

Révélations Mediapart et Libération : indignation et colère Blanquer doit démissionner !

Communiqué de presse Mende le 26 novembre

Après les révélations de Mediapart et Libération : indignation et colère Blanquer doit démissionner !

Alors que depuis trois années, les lycéen.n.e.s, les étudiant.e.s , les enseignant.e.s et les parents s’opposent à la politique éducative et aux réformes d’un ministre devenant de jour en jour toujours plus contesté et illégitime, viennent s’ajouter, sous fond de gestion desastreuse de la crise sanitaire dans l’Education Nationale, les informations diffusées par Mediapart et Libération, relatives au financement et au fonctionnement du syndicat « Avenir Lycéen » ainsi qu’au rôle joué dans cette affaire par certains membres du Ministère de l’Éducation Nationale et par des hauts fonctionnaires des rectorats.

L’objectif était de court-circuiter les organisations syndicales lycéennes coupables d’être critiques vis à vis de la politique de M. Blanquer et feindre un pseudo dialogue social avec les lycéen .ne.s, en écartant les véritables interlocuteurs-trices.

Ces premiers éléments sont très graves et touchent aux fondements même de la démocratie et aux valeurs de la République. Plutôt que de s’expliquer, le ministre, JM Blanquer, nie toute « affaire » et accuse avec arrogance, presse et organisations syndicales « d’ultra gauchistes » cherchant à le dénigrer.

Après ses récentes attaques contre les soi-disant « Islamo-Gauchistes », la manière dont il considère ou plutôt déconsidère les organisations syndicales, donc les représentant.e.s des personnels élus.es par la profession, démontre, une fois de plus, son mépris envers le dialogue social, son mépris envers la profession, son mépris envers les enseignant.e.s.

A l’illégitimité, et l’incompétence d’un ministre de l’Education Nationale avec ses réformes à marche forcée majoritairement rejetée , ses errements dans la gestion de la situation sanitaire, où le ministère a multiplié les effets d’annonces médiatiques alors que sur le terrain régnaient l’impréparation, l’absence d’anticipation et la confusion, mettant en danger élèves, familles et personnels, s’ajoutent maintenant de forts soupçons d’illégalité, de pratiques d’escroqueries en bande ministérielle organisée...

Nous exigeons que toute la lumière soit faite sur ces agissements. Nous exigeons que les responsables soient sanctionnés à la hauteur des faits. En tout état de cause, le ministre de l’Education National a perdu toute crédibilité, il est complètement illégitime, il ne peut rester l’interlocuteur des organisations syndicales représentant les personnels.

blanquer demission

 

22 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp Lozère Espace Jean Jaurès 48000 MENDE Tel : 04 66 49 15 90 Courriel : snu48@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Lozère, tous droits réservés.