www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Lozère

Vous êtes actuellement : CDEN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Dans la même rubrique

13 novembre 2020

CDEN visio du 13 novembre 2020

Des échanges dans une ambiance apaisée... nous attendons maintenant du concret...

Le CDEN de rentrée s’est tenu le vendredi 13 novembre en visio conférence, modalité loin de permettre des échanges satisfaisants dans un contexte de reprise complexe et mouvementée.

En l’absence de la préfète et de la présidente du Conseil Départemental, présidentes réglementaires de cette instance, la séance a été présidée par l’IA-DASEN de la Lozère. Le quorum a été difficilement atteint : aucun représentant des municipalités n’était présent puisque les élections pour désigner les maires dans les différentes commissions et instances étaient en cours. La FSU a regretté ce calendrier, ce qui l’a logiquement amené a refuser d’examiner les modifications de l’arrêté de composition du CDEN. Ont donc siégé les 5 représentants de la FSU, 2 représentants sur 3 pour l’UNSA, le représentant de FO et celui du SNALC, des représentants des parents FCPE, des représentants des usagers et associations complémentaires de l’école, quelques représentantes du Conseil départemental, et pour une partie de l’instance Aurélie Maillols, vice-présidente de la Région.

Les représentants des personnels pour le SNUipp-FSU 48 ont souligné le changement de tonalité dans les échanges plus apaisés, mais prudemment ils ont affirmé attendre des actes venant concrétiser le sentiment d’avoir été écoutés par les élus et les autorités.

Concernant le bilan de rentrée en Lozère dans le premier comme dans le second degré, les services de la DSDEN ont présenté plusieurs documents chiffrés à relativiser et à contextualiser. Les représentants du SNUipp-FSU ont insisté sur le traitement incohérent et contre productif de l’école de Rimeize. Ils ont rappelé les engagements non tenus du Dasen précédent et la nécessité de stabiliser les emplois comme les personnels, l’attribution de moyen provisoire n’étant pas un signal positif pour l’école comme pour les usagers et partenaires.

La majorité des échanges durant cette instance a évidemment porté sur la crise sanitaire actuelle. La FSU, dans sa déclaration liminaire et tout au long de ce CDEN, a réitéré son souhait de garder les établissements scolaires ouverts a rappelé avec fermeté ses exigences de plus de garanties pour assurer la sécurité et le mieux-être au travail de tous ses agents : masques FFP2, tests, recrutement de personnels listes complémentaires pour notamment assurer les remplacements en grande souffrance actuellement, recrutement d’assistants d’éducation et d’agents territoriaux pour assurer le nettoyage des locaux, moyens supplémentaires pour les directeurs.trices d’école… Elle a dénoncé les injonctions contradictoires émanant du Ministère et le manque de confiance, de communication claire et de reconnaissance qui les accompagnent depuis des mois.

Concernant le 1er degré, les élus du SNUipp-FSU ont dénoncé l’impréparation de la reprise du 2 novembre, la marge d’amélioration pour appliquer le protocole de manière à mettre personnels, élèves et familles en sécurité restant importante.

Quant au remplacement, il ne reste à ce jour que 9,75ETP de postes de remplaçants disponibles sur les 42,5 ETP départementaux. Et malgré les chiffres de non remplacement peu élevés annoncés par les services de la DSDEN, nous savons que, déjà, de nombreuses écoles sont impactées par cette pénurie de postes de remplaçants. Le SNUipp-FSU 48 a rappelé que la question des postes de TR devra être examinée avec attention lors de la prochaine carte scolaire.

A la question de la FSU sur la cohérence du port du masque pour les elèves geste barrière hors la maison, la vice-présidente de la Région a informé les membres du CDEN du fait que la Région avait fait le choix de l’obligation du port du masque dès l’âge de 6 ans pour tous les élèves qui prennent le ramassage scolaire. Après vérification de notre part, à ce jour, le décret préfectoral fixe l’âge à 11 ans.

Toujours sur ce sujet, l’IEN adjoint de l’IA-DASEN a fait état d’une dizaine de situations d’absentéisme en refus du port du masque dans le 1er degré sur le département. Actuellement, moins de 10 familles souhaiteraient passer à l’instruction en famille pour cette raison. Il a rappelé que les équipes de circonscription sont présentes pour soutenir les équipes et le DASEN a rappelé que tout ne sera pas possible à l’égard des personnels de la part des familles. Quelques semaines après l’abject acte de terrorisme qui a touché notre collègue Samuel Paty, il est indispensable de rappeler que les enseignants ne doivent ni être pris à partie être ni être jetés en pâture sur les réseaux sociaux par des familles qui n’acceptent pas les règles de protection sanitaire imposées par le Ministère.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp Lozère Espace Jean Jaurès 48000 MENDE Tel : 04 66 49 15 90 Courriel : snu48@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Lozère, tous droits réservés.