SNUipp-FSU de la Lozère
http://48.snuipp.fr/spip.php?article938
CAPD Formation du 1 octobre 2018
vendredi, 5 octobre 2018
/ SNUipp 48

A l’ordre du jour essentiellement la formation continue. Dans sa déclaration liminaire, le SNUipp a rappelé que la formation continue est globalement insatisfaisante au niveau national mais aussi départemental malgré le retour de stages sur du temps devant élèves, des jauges trop limitées ne permettant pas de satisfaire un assez grand nombre de candidats et la durée très courte des stages d’approfondir les sujets. De plus la montée en puissance des publics ciblés fait que cette formation continue ne correspond pas assez aux besoins et aux attentes des enseignants.

Par ailleurs, toujours dans sa déclaration, le SNUipp-FSU a abordé à nouveau la question des animations pédagogiques. Il a marqué son désaccord avec le courrier adressé par le DASEN aux enseignants en rappelant la circulaire régissant les obligations réglementaires de service. Pour le SNUipp la seule obligation des enseignants est de participer à 18h de formation, aucun commentaire du DASEN sur ce sujet … qui ne dit mot consent ?

Le SNUipp continuera d’accompagner les collègues qui font vivre leurs droits.

Le SNUipp a insisté sur sa vision de l’enseignant concepteur  : à ce titre il a fortement critiqué les évaluations nationales CP-CE1 car ces évaluations, bien loin d’une école bienveillante de la confiance, ne permettent ni de valoriser ce que les élèves savent et savent faire en ce début d’année ni de montrer leurs progrès ou le chemin qu’il leur reste à parcourir. Le SNUipp a alerté et alertera sur la culture de l’évaluation et le pilotage par les résultats qui conduisent à une école de la performance et de la concurrence. Il a rappelé en CAPD sa consigne de réappropriation des évaluations en tant que professionnel-le de l’éducation et de non remontée des résultats

A ce sujet, ça s’agite du côté des circos pour mettre la pression individuellement sur les enseignants concernés (malgré le report au 12 octobre de la date butoir des saisies). Le SNUipp dénonce cette pression inacceptable et aime à croire que tout un chacun, en charge de classe ou en charge d’encadrement pédagogique, ne manquera pas de réfléchir sur la portée de ces évaluations et l’utilisation des résultats.

Lors du conseil de formation, le SNUipp avait demandé moins de stages à public cible, l’administration a essayé de répondre à cette requête, cependant un stage à candidature individuelle ne pouvant se tenir avant la tenue de la CAPD, l’administration a été obligée de remettre à public cible tous les stages programmés avant le 1 er octobre… A tout problème sa solution, l’année prochaine il faudra modifier le calendrier. Le SNUipp a fait remarquer que certains stages étaient « sur-sollicités » (jusqu‘à 76 demandes pour 9 places), d’où la nécessité d’augmenter la jauge de certains stages. Le SNUipp a aussi proposé que les thèmes très demandés fassent partie des animations pédagogiques proposées dans les années à venir. Nul doute que les enseignants participeront volontairement si le sujet correspond à leurs besoins et leurs attentes.

Ci joint les résultats des stages

PDF - 1 Mo
PDF 48 stages obtenus

A la question d’une élue du personnel sur la nomination des RH de proximité pour lesquels un appel à candidature avait été lancé la veille pour le lendemain … le DASEN a livré les noms de 3 candidats sur 4 émanant du premier degré (Mmes ROUSSELLE, PEYRE et MARTINEZ) ,la 4ème candidature étant un personnel second degré de l’Hérault. Sont retenues : Elodie PEYRE et Céline MARTINEZ qui libèrent leurs postes dans un premier temps à mi-temps mais l’administration n’exclut pas un temps plein sans avoir pour autant obtenu de moyens spécifiques pour ces postes !!!

Le SNUipp a aussi interpelé l’administration sur le bug du paiement des indemnités de direction … la moindre des choses aurait été de prévenir les collègues … le DASEN en a convenu.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Lozère, tous droits réservés.