SNUipp-FSU de la Lozère
http://48.snuipp.fr/spip.php?article1134
Hommage à Chritine Renon
vendredi, 11 octobre 2019
/ SNUipp 48

Hommage à Christine Renon.

Partout en France, de nombreux hommages et affichages dans les écoles, plus de 100.000 signatures à la pétition commune "Plus jamais ça !"... Beaucoup d’émotion, mais aussi de colère.

Face à cet événement dramatique, l’ensemble des syndicats de l’Éducation FSU, Unsa, CFDT, CGT, Sud ont interpellé le ministre jeudi 3 octobre, jour des obsèques de Christine Renon, dans une déclaration commune lors du CT ministériel. Elle rend hommage à notre collègue et demande des mesures urgentes pour améliorer les conditions de travail de la profession.

Et quelles suites ?

De son côté, Blanquer annonce "un comité de suivi de la fonction de directeur", dans la même veine que "l’observatoire du pouvoir d’achat des professeurs" lancé l’an dernier. Il oublie au passage que les conditions de travail dénoncées par notre défunte collègue dans sa lettre concernent toute la profession. Plus grave, Blanquer remet sur la table les Établissements Publics des Savoirs Fondamentaux, ainsi que le statut de supérieur hiérarchique pour la direction d’école !!! Les EPSF sont rejetés unanimement par la profession. Quant au statut, il transformerait les directeurs / directrices en "managers", il les éloignerait du reste de la profession et du terrain, accentuant la perte de sens du métier et la souffrance au travail. Le SNUipp-FSU rappelle son opposition aux EPSF et au statut hiérarchique de la direction d’école. Nous sommes attachés au fonctionnement collectif des écoles et à la souveraineté du conseil des maîtres. Pour que le geste de Christine ne reste pas vain, l’engagement du plus grand nombre sera nécessaire pour faire entendre raison au Ministre. Ce dernier serait bien avisé de prendre la mesure du mal-être de l’ensemble des personnels et de se placer résolument à leurs côtés pour les soutenir et leur donner les moyens nécessaires à un exercice apaisé de leur métier en faveur de tous les élèves des écoles de la République. Ce n’est en effet pas d’une modification structurelle ou statutaire dont les équipes enseignantes ont besoin, mais de mesures améliorant nettement les conditions de leur exercice quotidien du métier.

À lire

"Silence on meurt", de Laurence De Cock (...)Le soleil aurait donc suffoqué sous les coups des salisseurs. Quelle pire souillure en effet que ces fins de non-recevoir aux requêtes, que ces réponses à peine polies renforçant le sentiment d’invisibilité de celles et ceux qui (...)

"Ne pas se contenter d’une expression de tristesse et de compassion..." de Paul Devin ? Ce que nous demande Christine Renon, au travers de la lettre qu’elle écrit avant de se donner la mort, ne pourra se contenter d’une expression de tristesse et de compassion. Ce qu’elle nous demande, c’est d’entendre la souffrance quotidienne de ceux qui travaillent dans l’Éducation nationale.(...)

Participez nombreux pour faire vivre vos droits ! Les Réunions d’Infos Syndicales permettent de s’informer, d’échanger, de réfléchir collectivement, de ne pas rester isolé.e. Questions de métier et de société, infos sur les droits et les carrières de chacun.e, ces temps sont importants pour débattre, construire ensemble et agir. C’est un droit reconnu par la loi, et chacun peut y participer, qu’il.elle soit syndiqué.e ou non.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Lozère, tous droits réservés.